Tyndýk: film de montagne sur une expérience mère-fils dans les paysages de montagne du Kirghizstan

L'alpinisme moderne semble connaître une expansion aussi fulgurante que le développement des médias sociaux : succès, records, performances de pointe sont postés, twittés et envoyés via Facebook à un public de masse anonyme en quelques secondes.

Tyndýk, film documentaire du photographe outdoor Franz Walter, emprunte volontairement des chemins bien différents. Le personnage principal est Manu, le fils d'Ines Papert. Ses expériences vécues au cours d'un voyage bien particulier sont documentées par une voix d'enfant narratrice suggestive, accompagnée par une musique mythique. Les étendues infinies du Kirghizstan, la vie à l'écart de notre réalité et de la civilisation. Calmement, le film raconte, du point de vue de Manu, l'histoire de la première ascension par Ines Papert du Mount Kyzyl Asker, sommet de 5 842 mètres, dans les hautes montagnes du Tien Shan. L'alpinisme et cette première ascension passent au second plan, laissant la place à des ambiances, des impressions et des rencontres au cours d'un voyage de découverte de ses propres limites tel qu'un enfant le ressent alors qu'il se déplace dans un monde totalement oublié.

Il est possible de voir Tyndýk sur le site www.tyndyk.com et des projections sont prévues dans le cadre d'une sélection de festivals du film de montagne. La présentation du film sur différents sites Web est en contradiction avec l'idée que Franz Walter véhicule dans ce film. " J'attache tout simplement trop de prix à cette histoire et à ses personnages. Et le spectateur qui regarde mon film sereinement pendant 20 minutes ne mérite tout simplement pas d'être dérangé par des bannières publicitaires. Internet, justement, nous amène souvent à nous contenter d'une qualité et d'une substance amoindries ".